Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 novembre 2010 5 26 /11 /novembre /2010 15:12

Les portes du ciel

 

LA COSMOGENÈSE

 

Sans commencement AÏN (néant), l'être unique remplissant tout son espace infinie en EÏN-SOF voulut se connaître. il retira toute l'intensité de sa lumière infinie, en se contractant (TSIMTSOUM) par sa volonté rigoureuse en lui-même. Cet acte diffuse sa lumière créatrice, hors de lui même, mesure de sa connaissance, miséricorde infinie. Il devint alors D. créateur, prit exil dans le premier temps de lui même, puis diminua graduellement sa lumière divine. Ces TSIMTSOUMIMS (2ème temps) successifs sont des mouvements contradictoires (HISTAQOUT) qui produisirent le TOHOU-AKOUDOUM, l'action (3ème temps) "ordonnée", l'expansion (4ème temps) du rayonnement lumineux pour faire apparaître le TÉHIROU (la matrice) et le retrait (5ème temps) de cette radiation (HITPAHTOUT) pour revenir à lui (6ème temps) son point "d'origine", émanation de son contraire (sa sœur négative l'invisible DA'ATH, la GNOSE originelle, ou gorge de SOPHIA). Le TEHIROU (la 3D) va constitué le KÉLI (réceptacle). C'est dans cet espace vide et libre (le TEHIROU 7ème temps), forme négative, qu'il reste une trace de lumière divine. Dans ce TOHOU-NEKOUDOUM (chaos) désordonné, où se forme (8ème temps) les récipients KÉLI séquentiels, un résidu de lumière, une trace, (ROCHEM) le RECHIMOU, de D. créateur, s'épaissit pour donner naissance à l'enchaînement et l'apparition des 5 mondes "physiques" la possibilité d'une existence hors de lui, L'HARICHON. Dans ce monde muet et chaotique révélateur de la première forme (9ème temps) L'ADAM HARICHON, L'EÏN-SOF fait jaillir des yeux de l'homme primordial AKDMON (10ème temps) un rayon (la KAVOD voix de SOPHIA) en ligne droite, activité volontaire cherchant à instaurer une structure unifiée, qui se développe en dix cercles concentriques, le corps d'HARICHON. Cette étape de la création est appelée, la manifestation du monde des IGOULIM dans le TOHOU-NEKOUDOUM. Ce même rayon émet le fil d'OHR (la lumière) qui rencontre le KÉLI primitif. Ainsi sont constituées les SFIROTES qui sont les "membres" de HARICHON (la 4D) l'homme debout. Ces vases sphériques, véhicules fondamentaux de la lumière divine, attributs célestes par l'intermédiaire desquels les mondes furent crées, sont mis alors à l'épreuve par le RECHIMOU. Ils se rompirent, ne pouvant contenir cette lumière trop puissante qui est alors désarticulée et éclate en étincelles (NITSOTSOT) de sainteté, dont une partie remonte dans l'espace du RECHIMOU. Les récipients explosent, c'est la brisure des vases (CHEVIRAT HA-KELIM), le désastre cosmique. Les trois première SFIROTES supérieur (KETER, 'HOKHMA, BîNAH) purent contenir la lumière du KAVOD venant de EÏN-SOF. Elles sont "alors" hors du temps. Les sept autres se brisent. Les étincelles (NITSOTSOT) restantes, non protégées par les éclats des vases, y restent collées et prisonnières dans les débris (KLIPOT). Elles sont exilées et disséminées loin de leurs sœurs. S'est la chute. Les forces du mal, (la matière) est alors constituée. Les KLIPOT sont les écorces terrestres, "l'autre côté", qui occulte le bien. La matière est un déchet mort. Par le TIQOUN (la réparation) l'homme doit brisé à son tour les écorces qui entourent, les étincelles de sainteté (NITSOUT) prisonnières à l'intérieur de chaque objets matériel, réparé la cassure, ramené les choses à leurs places. Rectifié et restauré l'ordre intégral. 

 

SEPHER HA-BAHIR Nehunya ben Ha-Kanah 1er siècle. LA PUERTA DEL CIELO (Le portail des cieux) Alonso Nunez De Herrera (Rabbi Abrahm Cohen) (1570-1635). TALMUD ESÊR SEFIROT Rabbi Yehuda Ashlag (1884-1956).

 

Adam Akdmon

L'ADAM AKDMON

Partager cet article

Repost 0
Published by the visionnaire - dans spiritualité
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : the visionnaire
  •  the visionnaire
  • : Arts et Mystères initiatiques
  • Contact

Recherche