Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 décembre 2011 5 23 /12 /décembre /2011 17:47

crèche de noël

 

L' ÉTOILE  

 

En cette fête chrétienne de la nativité qui tombe un dimanche, jour du soleil, le 25 décembre 2011, de nombreuse familles pour sa veille, vont décorées et installées la traditionnelle crèche de noël (nael) à l'aide de santons (petits saints), des figurines représentant l'adoration du petit rabbouni Yeousha par les rois mages, entouré de sa vénérable famille. Arrivés à Bethléem, les 3 rois mages de Perse aux noms de : Galgalat, Magalat, et Saraïm ou Gaspard, Melchor et Balthazar (christus mansionem benedicat) était des prêtres et astronomes Zoroastriens qui (leurs étoiles sont Alnitak, Mintaka et Alnilham dit "les trois mages" placées au centre du Baudrier d'Orion, le chasseur à la massue ou bâton de jacob) avertis par trois Kebourîms (hayoth ha qodesh), puis quatre anges dénommés : Elemiah, Haïail, Sitaël et Azaryah, (dirigés par les deux archanges Gabriel (oag) et Mikaël (oam), de la présence dans le ciel d'Orient à l'est, d'une étoile éblouissante se déplaçant en direction d'un évènement cosmique : la naissance de l'enfant sauveur de l'univers. Cette étoile est appelée l'astre de l'épiphanie ou Tsemech, mais aussi Regulus (le petit roi) Basilikos de la constellation du (aryéh) lion (cor leonis) ou simplement Sirius en conjonction avec vénus et jupiter. Elle annonce la naissance (dies natalis) du petit Jésus (issa), l'astre issu de Jacob qui sauvera le monde. Quand les mages parviennent à l'entrer de l'étable, Marie (myriam), la mère vierge vient de mettre au monde l'enfant roi dans la grotte adjacente à la crèche (basilique de la nativité). Celui-ci est langé puis déposer dans une mangeoire pour bestiaux tapie de paille. L'étoile s'est enfin figée dans le ciel. L'archange de yhwh, gabriel (jibril), qui commandait à l'astre, laisse place à un ange (Boufarèu) jouflu qui souffle dans sa trompette, l'annonce de la naissance miraculeuse à tous les animaux de la terre. Le banbin divin à la bouille apaisée et auréolée par la rouah' hakodesh est entouré du boeuf et de l'âne (vision du prophète Isaïe I-3 : "le boeuf connaît son possesseur et l'âne la crèche de son maître"). Un autre personnage mystérieux est présent, la servante Abigaëlle (abigahel, la source de joie), quelques bergers aussi, avec leurs agneaux (le seigneur éternel est mon berger, Ps XXIII-1). Chacun déposes des offrandes et des cadeaux au pied du berceau de paille pour le petiot lumineux, puisqu'il est le roi des sages, sanctifié par toute le nature propulsée vers le Salut. Une sainte femme, Brigitte de Suède (1303-1373), la prophétesse scandinave, mère de 8 enfants dont Catherine (1322-1381), atteste la grande réalité de cet évènement cosmique dans ses "révélations célestes" source écrite de ses visions surnaturelles. Le rabbi Yeousha devenue Christ, ordonna (le 25 mai 1371) à Brigitte d'aller visiter les lieux saints de jérusalem. Plus de 20 ans auparavant, Marie sainte et vierge, lui avait suggérer de découvrir les mystères cachés de la nativité par une excursion à Bethléem. Le 13 mai 1372, elle accostât la terre sainte en compagnie de nombreux pèlerins. Après la visite de la ville  (le 25 mai) de Nazareth en galilée, elle se dirige (le 8 juin) vers la colline et la ville de Béthléem (maison de pain) en Judé. Elle entre dans la crypte où le mashia'h Christos naquit, et fut transportée en vision extatique dans le passé qui n'est qu'un présent. Elle y vit Myriam à la chevelure d'or, toute vêtue de blanc, joseph ("le vieillard") son époux accompagnés de l'âne et du boeuf, rester à l'extérieur de la crypte par pudeur. Une puissante lumière éclaire la grotte (basilique de sainte-marie, VIème siècle) au miracle. Elle assiste à la naissance (accouchement en direct) sans qu'une seule goutte de sang soit répandue. Puis les êtres célestes (9) réchauffèrent l'enfant qui tremblait de froid à l'aide de bandes de lins et de laines (un baigneur). Les mages d'orient arrivent et reconnaissent le bébé surnaturel qui leurs sourit. Brigitte (force) laisse exclamée : "Bel enfant né pour combattre." Elle a reçus le plus grand cadeau de Noël jamais offert : Assister de tout son être à la naissance de l'éternel. Très bonnes fêtes à tous.

Partager cet article

Repost 0
Published by the visionnaire - dans spiritualité
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : the visionnaire
  •  the visionnaire
  • : Arts et Mystères initiatiques
  • Contact

Recherche