Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 février 2011 6 19 /02 /février /2011 17:26

Les Démones

 

L'AUDACE DU SILENCE

 

La sagesse inférieure s'exila dans le chaos, ravie en secret par le goût délicieux et amère des flots laiteux qui jaillissais de la première émanation du Plérôme. Perdue sans connaissance, se lamentant sur sa perte, elle fut pris d'une grande puissance de libération en apercevant l'intellect vêtu d'une grande robe blanche, qui brûlait de désir en descendant du triple ciel, vers le royaume de la chair. il voulait communié avec les résidus ténébreux et solitaires qui séjournent  dans la poitrine des saints terrestre. Mais ceux-ci éblouis par l'éclat ambré du soleil rieur, ne le virent pas. ils entonnèrent des hymnes vibrants d'adoration à leurs propres songes, pétrifiés par la paix. L'éon femelle ACHAMÔTH, fille de SOPHIA, engendrée d'elle même, remonta dans les eaux, et se donna en mariage à la partie corruptible de l'intellect devenu le nouveau mystère parmi les vivants. Elle s'unit à l'arcane, et fut alors enceinte, par l'effervescence de l'entendement qui tournoyait dans son endroit sensible et profane. Oui, elle était grosse, pleine de rumeurs, sans beauté, remplie de deux gros sacs immondes. Ses péchés se multiplièrent, bien qu'ayant garder sa virginité. L'intellect n'étant pas supérieur dans sa cause envers les aveugles des terres du chaos, fut insensible aux tourments d'ACHAMÔTH qui se prosternait aux pieds des sciences. il prit congé de cette viande émanée et dans son ardeur, révoqua l'humilité. La fille des sagesses se détacha de lui sans tristesse. Elle laissa son indignation enfanter les deux opposées femelles. Elle dit : "j'ai chanté des oeuvres pour faire silence, chargée de mille certitudes, pour atteindre l'extérieur de l'Abîme du TARTARE, en louant la sainte pensée, pleines de gaietés pour l'instruction du Monde. j'ai dû arroser de mes yeux la terre barbare, l'ordonnant de s'incliner devant l'esprit de la vierge rédemptrice, la Mère rayonnante, m'acquittant du vœu de connaissance, sans colère je fus bonne. Mais pendant l'amour commis, je fus porter d'une éternelle et déchirante blessure, ma pureté absolue saccagé par l'intellect matériel. j'ai été trahie par cette ombre qui me fit penser. Par dégoût et force de constater le trouble des images, je demeurerai Mère des deux événements immuable : la souillure et la virginité." En s'élevant de sa chambre nuptiale, à l'aide de son terrible soupir, elle éjecta avec violence de son bas-ventre, graduellement,  les deux hypocrites éons petites enfantes femelles dans le tiers des océans, pour instruire les fidèles de l'Autel aquatique, l'univers du LÉVIATHAN. Elle fut donc marié deux fois. L'une avec l'ombre destructible et viciée du faux-intellect, et l'autre, le silence, cette pensée pure.

Partager cet article

Repost 0
Published by the visionnaire - dans spiritualité
commenter cet article

commentaires

clovis simard 24/10/2012 21:48


Voir Blog(fermaton.over-blog.com)No.7- THÉORÈME COSMOLOGIQUE. -La naissance du temps.

Présentation

  • : the visionnaire
  •  the visionnaire
  • : Arts et Mystères initiatiques
  • Contact

Recherche