Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 février 2011 6 26 /02 /février /2011 15:19

Black Swan

 

LES LARMES DU CYGNE

 

Dans le monde très fermé de la danse classique du Company New York City Ballet, NINA SAYERS ambitieuse ballerine dont la vie entière y est consacrée comme celles de ces collègues de chorégraphie, se voit obtenir le rôle principal de la reine du LAC DES CYGNES, le sommet spectaculaire et in-surpassé du ballet d'action classique (composé par Peter ILLITCH TCHAÏKOVSKY en 1876), en remplacement d'une danseuse étoile vieillissante Beth (WINONA RYDER, une vie volée (1999). Elle doit interpréter le blanc cygne de l'innocence (ODETTE) et son double démoniaque. Son metteur en scène et directeur de ballet, Thomas LEROY (Vincent CASSEL, Mesrine (2008) personnage autoritaire et ambigu (le prince magicien) la sollicite à développer l'émergence de son côté obscure pour qu'elle puisse sentir et incarner à la perfection le cygne noir. Un malaise naît de sa confrontation avec la sensuelle et impudente LILY, sa rivale au dos tatoué d'une paire d'ailes noires, son sosie et sa doublure sur scène. NINA (Natalie PORTMAN (HESHLAG) qui fut la reine AMIDALA dans les épisodes I à III de STAR-WARS (1999-2005), joue la prestation magnifique d'une protagoniste tourmentée qui perd contact avec la réalité dans une histoire sombre et baroque, réalisé par l'Américain DARREN ARONOFSKY (PI (1998) et ses 216 chiffres du vrai Nom de D., REQUIEM FOR A DREAM (2000) un drame toxico aux amphétamines, THE FOUNTAIN (2006) et son arbre de vie illuminé, THE WRESTLER (2008) le saut de l'ange d'un lutteur désabusé) filme caméra à l'épaule, la performance effrénée d'une compétition hallucinée des corps en souffrances par le surpassement de soi : l'envol d'un ange vers la mort. NINA "la choisie", jeune danseuse timide et infantilisée par une mère (on peut supposer l'inverse) ancienne ballerine déchue, étouffante et jalouse : ERICA (Barbara HERSHEY (HERZSTEIN) fiancée malgré elle par une entité invisible dans L'EMPRISE (1981) puis incarna à l'écran MARIE-MADELEINE dans LA DERNIERE TENTATION DU CHRIST (1988) ", excellente actrice, dans cette relation fusionnelle pleine de malédiction. "La petite princesse" vit entre l'univers clos de la danse et ses peluches et poupées rose-bonbons, immature et anorexique, prête à tout pour atteindre la perfection rêver de ceux qui l'entourent par une autodiscipline impitoyable de son corps. Cygne de jour et femme de nuit, NINA contemple son image fragmentée dans "un miroir de sorcière" (convexe) et n'y voit que la projection menaçante de ses multiples reflets obsessionnels intérieure, qui se brises en mille morceaux. Elle est partout ! mais es-ce bien les siens ? Et cette LILY (Mila KUNIS, LE LIVRE D'ÉLIE (2010) sa concurrente, double phantasmée et érotisée (ODILE) qui lui révélera les dimensions cachées et inavouables de ses pulsions sauvages et destructrices d'une sexualité contrariée qui l'habite, est 'elle réelle ? BLACK SWAN (2010) est donc un thrillers psychologique qui développe les effets sonores (sifflements, drenses du cygne) et visuelles (l'esthétique homicide) d'un jeux de miroir truqué à l'intérieur d'une conscience spongieuse en pleine métamorphose, rongé par un sombre monstre intérieur : L'ART meurtrier. Le rideau tombe avec un final éprouvant ,les larmes du chagrin (le lac) se dédoublent pour afficher un sourire ravi. Une plongée fantastique et vertigineuse, pleines d'horreurs, dans un esprit angoissé à la recherche de son Âme. a voir malheureusement !

 

Black Swan (2010)

Repost 0
Published by the visionnaire - dans cinéma
commenter cet article
19 février 2011 6 19 /02 /février /2011 17:26

Les Démones

 

L'AUDACE DU SILENCE

 

La sagesse inférieure s'exila dans le chaos, ravie en secret par le goût délicieux et amère des flots laiteux qui jaillissais de la première émanation du Plérôme. Perdue sans connaissance, se lamentant sur sa perte, elle fut pris d'une grande puissance de libération en apercevant l'intellect vêtu d'une grande robe blanche, qui brûlait de désir en descendant du triple ciel, vers le royaume de la chair. il voulait communié avec les résidus ténébreux et solitaires qui séjournent  dans la poitrine des saints terrestre. Mais ceux-ci éblouis par l'éclat ambré du soleil rieur, ne le virent pas. ils entonnèrent des hymnes vibrants d'adoration à leurs propres songes, pétrifiés par la paix. L'éon femelle ACHAMÔTH, fille de SOPHIA, engendrée d'elle même, remonta dans les eaux, et se donna en mariage à la partie corruptible de l'intellect devenu le nouveau mystère parmi les vivants. Elle s'unit à l'arcane, et fut alors enceinte, par l'effervescence de l'entendement qui tournoyait dans son endroit sensible et profane. Oui, elle était grosse, pleine de rumeurs, sans beauté, remplie de deux gros sacs immondes. Ses péchés se multiplièrent, bien qu'ayant garder sa virginité. L'intellect n'étant pas supérieur dans sa cause envers les aveugles des terres du chaos, fut insensible aux tourments d'ACHAMÔTH qui se prosternait aux pieds des sciences. il prit congé de cette viande émanée et dans son ardeur, révoqua l'humilité. La fille des sagesses se détacha de lui sans tristesse. Elle laissa son indignation enfanter les deux opposées femelles. Elle dit : "j'ai chanté des oeuvres pour faire silence, chargée de mille certitudes, pour atteindre l'extérieur de l'Abîme du TARTARE, en louant la sainte pensée, pleines de gaietés pour l'instruction du Monde. j'ai dû arroser de mes yeux la terre barbare, l'ordonnant de s'incliner devant l'esprit de la vierge rédemptrice, la Mère rayonnante, m'acquittant du vœu de connaissance, sans colère je fus bonne. Mais pendant l'amour commis, je fus porter d'une éternelle et déchirante blessure, ma pureté absolue saccagé par l'intellect matériel. j'ai été trahie par cette ombre qui me fit penser. Par dégoût et force de constater le trouble des images, je demeurerai Mère des deux événements immuable : la souillure et la virginité." En s'élevant de sa chambre nuptiale, à l'aide de son terrible soupir, elle éjecta avec violence de son bas-ventre, graduellement,  les deux hypocrites éons petites enfantes femelles dans le tiers des océans, pour instruire les fidèles de l'Autel aquatique, l'univers du LÉVIATHAN. Elle fut donc marié deux fois. L'une avec l'ombre destructible et viciée du faux-intellect, et l'autre, le silence, cette pensée pure.

Repost 0
Published by the visionnaire - dans spiritualité
commenter cet article
12 février 2011 6 12 /02 /février /2011 13:36

Les Fables de Starewitch

 

LE VIRTUOSE

 

Une ensemble de six courts métrages, dont cinq perles inspirées librement des oeuvres du fabuliste et poète français jean DE LA FONTAINE (1621-1695) forme ce film réalisé par le très grand pionnier du cinéma d'animation LADISLAS ALEXANDROWITCH STAREWITCH, né à Moscou en RUSSIE de nationalité polonaise, qui acquière très tôt dans son enfance un esprit d'indépendance, se passionnant pour le dessin, la peinture, le théâtre et l'entomologie, collectionnant toutes sortes d'insectes. S'intéressant et pratiquant l'art photographique, il filme en 1909, des scènes de nature en vue réelle pour le musée ethnographique de KOVNO (kaunas) en LITUANIE. Réalise son premier film d'animation : LUCANUS CERVUS (1910) avec des insectes séchés (naturalisés), dont certaines parties de leurs membres étaient artificiels, faits de cire à modeler et de fils métalliques, une bataille entre deux espèces de coléoptères mâles (Lucarne Cerf-Volant). il présentera son premier film de Marionnettes animées LA CIGALE ET LA FOURMI (1911) à la cour du Tsar NICOLAS II, devient opérateur-décorateur, reçoit une médaille d'or lors de l'exposition universelle de MILAN (1913) pour son film "la terrible vengeance" inspiré d'une nouvelle du même nom de l'écrivain russe NIKOLAÏ VASSILIEVITCH GOGOL (1809-1852), puis fuit avec sa famille la révolution Russe et Bolchevique, vers l'ITALIE et la FRANCE en 1920, s'installe dans la banlieue EST de paris à Fontenay-sous-bois alors département de la seine, il va y tourner une bonne partie de ses films, plus d'une centaines, qui seront diffuser dans le monde entier. il a quarante ans et crée son propre studio de production cinématographique-artisanal, avec sa femme Anna et ses deux filles Irène et Jeanne (NINA STAR). Auto-didactes, ils conçoivent et fabriques des marionnettes faites de structures métalliques possédant une ossature de bois, véritable squelette rembourrer de paille, de coton, de la mousse revêtue de peau de chamois humidifiée, qui en séchant vont permettre de plissés a volonté leurs visages de pantins et autres animaux empaillés, a l'aide de charnières rigides, affermissant leurs expressions, qui leurs confères, avec une magie habile et inégalée, images par images, la vie, à ces étonnants jouets de bois-truqué aux yeux de verres, des corbeaux, libellules, chiens et canidés animés en toute fluidité, dans un décors de nature végétal, parfois teinté en couleurs, soutenue par des scénarios originaux, sont de véritable fantaisie inventif de créativité pour l'oeil. En 1930, il finit son chef-d'oeuvre, premier film d'animation de l'histoire du cinéma français, LE ROMAN DE RENARD adapté de la version du dramaturge et homme d'état allemand JOHANN WOLFGANG VON GOETHE (1749-1832). Cet inventeur des premiers films de ciné-animations tridimensionnelle, tomberas dans l'oublie et survivra de petite productions publicitaire. NINA sa cadette deviendra aveugle. Sa femme décède en 1956. il meurt en 1965. Son travail fantastique a beaucoup influencé des réalisateurs et producteurs de cinémas connus, tels que TIM BURTON (hommage à "FETICHE-MASCOTTE 1933 l'histoire d'un chien en peluche qui prend vie par les larmes d'une petite fille) pour son THE NIGHTMARE BEFORE CHRISTMAS réalisé par henry SELICK, et Les aventures d'un renard du livre de roald DAHL (1916-1990) le FANTASTIQUE Mr. FOX (2010) de wes ANDERSON, et bien d'autres. Les fables de LADISLAS STAKEWITCH (2011) film de 1h10, restaurées  par Léona-Béatrice-Martin STAKEWITCH, présente les œuvres géniales de son grand père, additionnées d'une musique sympathique, est constituer des magnifiques : LE LION ET LE MOUCHERON (1932) la fierté d'un lion face à la désinvolture d'un moucheron, LE RAT DE VILLE et LE RAT DES CHAMPS (1926) ou les rats visitent les cabarets de paris, LES GRENOUILLES QUI DEMANDENT UN ROI (1922) une nouvelle reine de la mare arrive, LA CIGALE et LA FOURMI (1927) une bohème que cette cigale, LE LION DEVENU VIEUX (1932) qui rumine sa gloire passé, accompagné d'un documentaire : "Comment naît et s'anime une CINÉMARIONNETTE" (1932) avec une des filles du magicien : IRENE. Bienvenu dans l'univers incroyable et fantaisiste de maître STAREWITCH.

 

Les Fables de Starewitch

Repost 0
Published by the visionnaire - dans cinéma
commenter cet article
2 février 2011 3 02 /02 /février /2011 15:11

Presentation at the Temple (Georgia, 12th c.)

TRADITION

 

Cette Fête catholique (Universel) institué et installée au Vème siècle à rome en 494 par le Pape GELASE Ier (492-496), commémore la purification (NIDDA) de la vierge MARIE (Myriam) de NAZARETH après ses relevailles et la présentation de son fils, le petit Rabbouni YESHOUA, au saint temple (BEIT HAMIKDASH) de Jérusalem, après sa circoncision (BRIT-MILAH) fêter le 1 janvier (7 jours suivant le Noël du 25 décembre). "Le huitième jours, l'enfant sera circoncis et sa mère restera encore 33 jours (66 pour une fille) à se purifier de son sang (HYPOPANTE), elle ne touchera aucune chose Sainte, elle n'ira point au sanctuaire (MICHKAN)." C'est la loi de MOÏSE. Les jours commence au coucher du soleil, le soir du calendrier lunaire, soit 40 jours après la naissance du fils de l'homme, MARIE apportera au sacrificateur (COHEN) à l'entrée de la tente d'assignation (OHEL MOED, KODESH), le temple, un agneau (son enfant JÉSUS) ou deux petits de colombes, (des tourterelles), si il est manquant, pour être purifier du flux de son sang par le sacrifice d'expiation selon la loi, car le déluge des eaux à durée 40 jours pour purifiée l'ancienne génération (NEPHILIMS, les géants du carnaval). Les tourterelles annoncent la venue du printemps, le renouveau temporel. MOÏSE (Moché "c'est que je l'ai tiré des eaux") le grand législateur est resté 40 jours et 40 nuits au mont SINAÏ (horeb en Egypte) pour assemblé les eaux d'en haut à celles d'en bas. Cela nous indique que l'intellect (NOÛS) qui a chuté du GAN ÉDEN stagne jusqu'au 40ème jours dans le corps, (cette prison matérielle déchue), avant d'en être souillée, puis enseignée à l'art du combat, sa lutte pour l'évasion hors de ce monde impie, par l'action de grâce du lavement des eaux du temple : la ROUA'H HAKODESH du très-haut. A l'intérieur du saint temple était placer une MÉMORAH, le chandelier à sept branches, dont chacune ayant une lampe à huile sacrée, "Les CHANDELLES",  étaient embrasées en permanence. Celles-çi sont allumer le 2 février, (LATIN : Februarius Mensis "mois des purifications" Februa "purifié",  le dernier mois de l'ancienne Année romaine), lors des processions dans les églises, en l'honneur de l'annonce lumineuse au monde de la Sainte-rencontre du Seigneur NOZÔREEN sous les ailes de la CHEKHINA. il faut 40 semaine (en général) pour mener une grossesse à terme ce qui correspond au début du cycle lunaire de la révolution sidéral, la nouvelle lune (le 3). Cette planète alors cachée, véritable psychopompe des Âmes (NECHAMA), symbole du renouveau fécondable décorer de ses cratères, seras modeler en la traditionnelle crêpe ou galette de farine de froment, de blé noir, qu'on retournera dans une poêle chauffée au feu, en tenant une pièce d'or dans la main gauche pour tenter de réalisé son voeu le plus cher. Cette pièce d'or, un des trois présents des rois Mages venus de Perse, offert au petit-de-L'homme, a servi au paiement de la dîme, versée par les trois saintes personnes, aux lévites pour nourrir et entretenir le très saint temple. Dans celui-ci, Bâti réaliste de l'intellect divin, le couple à l'enfant étrange, vont' y rencontré SIMÉON le juste et ANNE (Hannah) la prophétesse, tous deux âgés par la sagesse, vont accueillir et reconnaître JÉSUS le seigneur du très-haut, première et nouvelle lumière révélée de la ROUA'H HAKODESH, qui les habitait.  ils annoncent alors, la terrible mission que devra effectuer l'enfant MACHIACH, pour le SALUT de l'univers. Bon appétit et bonne fête à tous.

 

 

LÉVITIQUE XV :1-20   LUC XI : 31   TRAITÉ BERAKHOTE   TALMUD NIDDA et MIKVAOTE (le Miqvé)   GENESE VI : 6-21   EXODE XXXIIIIV : 1-35   LÉVITIQUE XII   MIDRASH VAYIKRA section TAZRIA   La BIBLE de JERUSALEM   EXODE II : 10

Repost 0
Published by the visionnaire - dans Actualités
commenter cet article
30 janvier 2011 7 30 /01 /janvier /2011 14:39

L'ange d'échu

 

Ange rebelle

 

L'astre brillant est un chérubin déchu, le PHOSPHOROS de l'Aurore matinale (HÊYL'EL). Frère de l'archange MICHAËL, il fut le plus brillant et puissant des trois chefs de l'armée céleste au-dessus des sept anges de gloires. il en était (ÉLÉLÈTH) l'instructeur.  Roi du coeur de HACHEM, orné et revêtu de toute la beauté réfléchie, aux six ailes flamboyantes, radieux et digne d'éloge, celui qui resplendissait comme un unique diamant aux facettes ardentes, lui le noble miroir lumineux de HACHEM, respecté par tous les êtres célestes du plérôme et les créatures de l'univers, illuminé par la connaissance de SOPHIA, se laissa éblouir par sa magnificence. il voulut dévorer par l'accouplement, la sainte SOPHIE mère de toutes les  sagesses. Son orgueil s'achemina en vapeur vers l'envie puis la cupidité qui explosa dans une colère sans freins. Le grand luminaire désira dominer sur le fils de HACHEM ,le Machia YESHOUA. Dans son désir immonde, il reconnut l'Unique, tout en s'abîmant vers le feu des origines. Alors sa lumière s'enflammât avec toute sa troupe de chérubins brûlants (keroubim) qui perdirent leurs flammes émanées, se transformant comme des anges, entraînant son royaume de puissance vers la grande descente. Dans une fureur sans fin, il attaque avec son épée flamboyante  son frère le grand prince MICHAËL, perd sa couronne, éclat du trône de gloire, ses joyaux sont consumés, seule l'émeraude, le sommet de sa tête de lumière est sauvegardée du péché, puis propulsée avec lui dans le tourbillon cosmique des étoiles enflammées. il est alors expulsé du plérôme paradisiaque. Le miroir de HACHEM se brise, cette matière pure est contaminé par sa colère et sa rébellion, elle explose en fragments temporels. SOPHIA se retire de lui. L'abîme insondable l'engloutit. Ses Anges (son corps mystique) deviennent les démons (Daewa) de l'étang du feu obscure des entrailles de la terre qui se referment sur lui. il est prisonnier des ténèbres. SATAN est né. La nature universelle et éternelle est désarticulée en fragments divisés. Cette boue noire incandescente, la matière sale (Ha-Glumoth), composante de notre monde déchu, va remplacer le miroir originel dans lequel se réfléchissait SOPHIA la divine sagesse. L'adversaire, cette lumière du matin qui marque le renouveau de l'éclair primordial de sa chute, est devenu prince de ce monde. il porte la lumière de la division, par la connaissance entachée de sa révolte contre la raison. Père du mensonge, il en est l'accusateur.

Repost 0
Published by the visionnaire - dans spiritualité
commenter cet article
21 janvier 2011 5 21 /01 /janvier /2011 15:23

Incendies (2010)

 

ROUGE SANG

 

Au canada, après la mort de leurs mère, Jeanne (Mélissa DÉSORMEAUX-POULIN) et son frère jumeau Simon MARWAN (Maxim GAUDETTE) écoute la lecture de son testament, énoncé par le notaire LEBEL (Rémy GIRARD), dont elle était la secrétaire, qui leurs remets deux enveloppes, l'une destiné à un père qu'ils croyaient mort, et l'autre à un frère inconnue, dont ils ignoraient l'existence. Cette mère Nawal MARWAN (Lunbna AZABAL) qui était enfermée dans son silence depuis plusieurs Années avant sa mort, leurs a laissé une vieille photos portrait de sa jeunesse sur fond d'inscriptions en arabe, une croix chrétienne et son ancien passeport, seuls indices de sa demande mystérieuse. Jeanne accepte et entreprend un voyage au Moyen-Orient, face à son frère réticent un premier temps, pour accomplir les dernières volontés d'une mère dont ils ne connaissent pas le passé. Leurs quêtes d'identités vont les conduire vers de nombreux secrets enfouis au-delà de l'imaginable. L'horreur la plus pure. INCENDIES (2010) est un film du réalisateur québécois DENIS VILLENEUVE (MAELSTÖM (2000), POLYTECHNIQUE (2009) qui s'ouvre sur une scène ou des enfants sont terrorisés, leurs têtes rasées par des soldats, sur un tube-musical lancinant du groupe culte RADIOHEAD (you and whose Army), le commencement d'un récit saisissant qui ne laissera personne indifférent, agrémenté d'une somptueuse photographie de paysages et de déserts. Un long-métrage (130 minutes) réaliste sur la guerre, ou le lieu  n'est pas nommer. Cependant on devine qu'il s'agit de la JORDANIE, et d'AMMAN sa capital, puis de la guerre civil qui régna au LIBAN de 1975 à 1999 que VILLENEUVE ne mentionne jamais. <Le film traite de politique, mais demeure aussi apolitique.> s'est ainsi que le cinéaste québécois définit cette absence dans son film, qu'il veut être comme un message universel. Tout en adaptant directement l'œuvre de l'auteur et metteur en scène de théâtre Canadien WAJDI MOUAWAD (né au LIBAN le 16 octobre 1968), l'une de ces pièces, la deuxième d'une trilogie de recherche sur les origines (LITTORAL (1997), FORÊT (2006) et peut être du roman VISAGE RETROUVÉ (2003). Le texte d'INCENDIES (2003) s'inspire en partie de faits réels, le combat d'une femme : l'héroïne de la résistance libanaise SOUHA FAWAZ BECHARA (SUHA BISHARA). Née à BEYROUTH en 1967, d'un père typographe et communiste (PCL), d'une famille chrétienne grecque orthodoxe et laïque, étudiante en génie civil à l'université, elle s'engage au FRONT DE LA RÉSISTANCE NATIONALE LIBANAISE (FRNL) groupe communiste révolutionnaire, puis à l'âge de vingt et un ans tente d'assassiner le 7 novembre 1988 en tirant à bout portant avec un pistolet MAKAROV PM (9mm) modifié, le Général et chef de l'armée du LIBAN-SUD (ALS milices chrétiennes-pro-israéliennes), ANTOINE LAHAD, chrétien MARONITE, pendant la troisième guerre du LIBAN (1982-1990). Elle fut emprisonnée  dans la prison clandestine de KHIAM (Al-Khiyam) pendant 10 ans et sera libérée le 1 septembre 1998 et remise au comité international de la croix rouge (CICR) suite à une importante campagne international. L'existence de l'ALS prendra fin le 24 mai 2000. Pendant sa détention, "La fiancée du LIBAN" a façonnée toutes sortes d'objets a l'aide de bouts de tissus, de papiers, des chapelets avec des noyaux d'olives. Elle vit actuellement a GENÈVE, a étudié l'hébreu moderne à PARIS, toujours militante communiste (MCR). Le film quand à lui, malgré quelques longueurs et invraisemblances apparentes, est un bouleversant voyage, une tragédie efficace pour "couper le fil de la colère" (opération israélienne<RAISINS DE LA COLÈRE> du 11 avril 1996 ?) qui se transmet de génération en génération, par un pardon quasi-mystique qui n'existe qu'au cinéma. Un choc violent ! On n'oubliera pas de sitôt, la courageuse "Femme qui chante".

 

incendies Denis Villeneuve

Lunbna AZABAL (incendies 2010) 

 

Souha BECHARA  RÉSISTANTE : ma vie pour le liban  éditions JC LATTES paris (2000),   moyens-métrages documentaires : PORTRAIT D'UNE RÉSISTANTE (SOUHA, survivre à l'enfer) de RANDA CHAHAL SABBAG (2001),   "KHIAM" de KHALIL JOREIGE et JOANA HADJITHOMAS,  Le reportage de la télévision suisse-romande du 26 octobre 2006 (TSR.VIDEO) "SOUHA, retour au pays du HEZBOLLAH"  Livres :  Antoine LAHAD  "L'Œil DE LA TEMPÊTE"  éditions ESTELLE GOLAN (2004),   KHIAM, prison de la honte  Véronique RUGGIRELCO   L'HARMATTAN (2003), Bechir GEMAYEL ou l'esprit d'un peuple  Sélim ABOU éditions ANTROPOS (1984), Général (2s) Alain PELLEGRINI "un été de feu au liban" éditions ECONOMIA, Amine GEMAYEL l'offense et le pardon GALLIMARD (1988)  

Repost 0
Published by the visionnaire - dans cinéma
commenter cet article
15 janvier 2011 6 15 /01 /janvier /2011 14:50

Le colosse

 

L'AMBROISIE

 

Traversant les flammes noires du feu vivant, ballotter dans leur barque céleste de matière Lunaire, les fils biens-aimés de la vierge lumière au souffle virginal, décimés par le spectre tourmenteur et charlatanesque des terres putrides, acclament de leurs hurlements enfiévrés, l'incommensurable regard d'ARMARGORTRECH le veilleur pendulaire de l'étoile maudite des joies perdues, qui brandit le fanion sinistre des hostilités aux teintes belliqueuses, face aux exilés éthérés du navire fugitif, transits de lumière brisée par l'impureté de leurs larmes. il ouvre sa gueule, le colosse gesticulateur qui exhibe aux travers de ses dents aiguilloneuses, le corps du vase sanglant au breuvage d'oublie empoisonné par les morsures de la vieille visqueuse. L'ondulation de ses membres supérieurs fouettes et pourfends les eaux des bains opaques du dernier Mystère. C'est l'abordage foudroyant des sentiments pneumatiques.

Repost 0
Published by the visionnaire - dans symbole
commenter cet article
7 janvier 2011 5 07 /01 /janvier /2011 17:07

bas-fonds

 

VISCÉRALE

 

Trois jeunes femmes en marge de la société, survivent, livrés à eux-mêmes, imbibées d'alcool, dévorant comme des chiennes des raviolis en conserves, s'insultent entre-elles par des grognements repoussants dans un appartement HLM dévasté, aux murs effrités et vaseux, le sol jonché de canettes de bières, d'excréments et de détritus divers. Affalées sur un lit au matelas sale et défoncé, puis un canapé qui n'a plus ce nom, lobotomisées par la diffusion en boucle, de films pornographiques sur un téléviseur orné d'un imposant phallus en latex, dans cet univers glauque, elles sont là, les trois furie repoussantes qui patauges dans l'immondice de leurs êtres désœuvrés. Complètement abruties, elles décident de braquer une petite boulangerie, qu'elles saccage puis violente la boulangère, humilie et tue son mari d'une décharge de chevrotine. Le trio infernal est composé de la grosse dominatrice à la repoussante sauvagerie hyper-violente, chef de meute, MAGALIE (Valérie NATAF) aussi laide que ses vociférations abjectes, la petites sœur attardée pleines de crasses, voleuse de chiens, MARIE-STEPH (Ginger ROMAN), la blondasse paumée femme de ménage, BARBARA (Noémie LE CARRER) celle qui ramène l'argent à la maison (le doux foyer), amante de la chef. Inspiré d'un fait divers, survenu en Auvergne à SAINT-JUST-SAINT-RAMBERT en 2002, puis d'un article du journal LIBERATION du 19/11/2005 au titre "Magalie, chef de clan, prête à tuer pour 30 euros", ce troisième long métrage (68 minutes) de ISILD LE BESCO (Demi-Tarif 2003 prix LOUIS-DELLUC, Le Marais 2005, Charly 2007), au plan large (35 mm), caméra à l'épaule, images minimalistes aux prises de sons insupportables, atteint les fonds de poubelles, par sa volonté semble t'il de choquer le spectateur par l'ignoble, qui peut être surpris par cette libre déchéance cinématographique sans concessions à la pureté formelle. Une œuvre radicale pas banale, entre-couper de la voix-off d'ISILD LE BESCO elle même, récitant des PSAUMES de DAVID sur fond d'images d'arbres, d'eau qui coule, de ciel. "Le sujet du film était dans ma tête, il vient de ma vision des gens, et du monde" c'est ainsi que la réalisatrice artiste-peintre, qui actrice fut hypnotisée au fond des bois, définie peut-être son film. Elle s'intéresse, dit elle à "ceux qui n'ont pas suivi le cours naturel des choses", les marginaux, les exclus du Monde contemporain, parce que "leur idée première n'est pas de réussir et avoir une vie parfaite" et faire un film sur "des personnages qui sont comme de la viande". Ce déballage filmique de misère "sociale" n'est pas si fantasmé comme certains critiques le suggère. L'épilogue c'est la prison, pour le trios diabolique. On assiste à la rédemption de la tueuse MAGALIE qui trouve D. entre les murs, arborant un crucifix autour du cou au tribunal, d'où retentit leurs condamnations, qui prend fin sur la déclamation du cantique de DAVID (psaume 23). Un film brut de rage sans fond.

 

Bas-Fonds

LES TROIS BOUTS DE VIANDE

Repost 0
Published by the visionnaire - dans cinéma
commenter cet article
4 janvier 2011 2 04 /01 /janvier /2011 15:17

GABRIEL

 

LA DIRECTION

 

8) Après cela, je demandai à l'ange de paix qui marchait avec moi et me montrait tout ce qui est caché : "Quels sont ces quatre visages, que j'ai vus et dont j'ai entendu et écrit la parole ? 9) Et il me dit : "le premier est le miséricordieux et très patient MICHA'EL ( vent de l'EST ). Le second qui est préposé à toutes les maladies et à toutes les blessures des enfants des hommes, est RAPHA'EL ( vent de l'OUEST ). Le troisième, qui est préposé à toute force, est GABRI'EL ( vent du NORD ) et le quatrième, qui préside au repentir, pour l'espoir de ceux qui hériteront la vie éternelle, son nom est PHANU'EL ( vent du SUD ). 10) Ce sont là les quatre anges du seigneur des esprits et les quatre voix que j'ai entendus en ces jours.

 

HÉNOCH éthiopien ed : Chester-Beatty    Vie d'ADAM et ÈVE    Oracles SIBYLLINS    Testaments de JACOB et de SALOMON

Repost 0
Published by the visionnaire - dans spiritualité
commenter cet article
24 décembre 2010 5 24 /12 /décembre /2010 18:23

l'enfant

 

L'ENFANT

 

MYRIAM, la Stella-maris (L'étoile de la mer) fille de HANNAH (la gracieuse) et de JOACHIM (D. à établi) était fiancée à YOSEF (D. ajoutera) de la maison de DAVID, charpentier, fut enceinte par l'émanation du ROUAH' HAKODESH, avant que yosef l'eu connut. Elle est visitée au sixième mois par l'archange GABRIEL, héros de HACHEM. De sa main droite il lui fit signe sur son ventre par la grâce et la présence du seigneur et lui dit : "SALUT MARIE, voici que tu concevras et enfanteras un fils et vous lui donnerez le nom de YESHOUA (jésus) pour que soit accompli l'émané éternel, (EMMANUEL D. est avec nous), du trône de david son père, celui que toute la matière terrestre attend pour connaître son salut, un grand règne qui n'aura pas de fin. MYRIAM dit à l'ange : "comment cela serait t'il puisque je ne connais pas d'homme? GABRIEL lui répondit : "L'esprit uniquement saint, viendra sur toi, puis la puissance de l'inconnaissable te couvrira de son ombre. C'est pourquoi l'être lumineux et parfaitement saint qui naîtra, sera appelé fils de tous les hommes, la connaissance diffusée. De peur, elle alla se cacher quelques mois chez sa cousine ELIZABETH épouse du prêtre ZACHARIE sans enfants. ELIZABETH lui fit part : "n'est pas peur du bruit dans ton ventre, voici, regarde le mien. il porte aussi un fils, son nom est YOHANAM (jean LE BAPTISTE). D. à fait grâce, je ne pouvais plus étant âgée, c'est un esprit du ciel qui me l'a accordée. MYRIAM eut encore peur et revient auprès de yosef qui devient son époux. Elle est MARIE. Mais voyant cela, son ventre arrondi, JOSEPH devenu, ne voulut pas la diffamer, lui proposa de rompre secrètement avec elle. Mais voici que l'archange GABRIEL entouré de son Armée lui apparut et dit : "joseph fils de DAVID, ne crains pas de prendre avec toi, MARIE ta femme, car l'enfant qu'elle à conçu vient du ROUAH' HAKODESH le plus haut. Joseph prit sa femme avec lui, mais il ne la connut point jusqu'à ce qu'elle eût enfanté. A l'époque, il parut un édit du roi (cesar) AUGUSTE, qui invitait tous les habitants de BETHLEHEM en judée à se faire recenser. Mais l'enfant que portait MARIE était illégitime face aux hommes. Joseph étais un homme sage et suivit l'enseignement secret de GABRIEL. Il monta accompagné de MARIE sur un âne, vers la judée dans la ville de DAVID, appelée BETHLEHEM car il était de la maison de DAVID , afin de se faire inscrire avec sa femme et le fils unique. En chemin, MARIE accoucha et enfanta son fils premier-né, au milieu d'une grotte qui servait d'étable pour les bergers. Elle prit l'enfant, l'emmaillota et le mit dans une mangeoire pleine de foin, car il n'y avait pas de place pour eux dans l'hôtellerie. Tout près d'eux, en jérusalem, des Mages venus d'orient demandèrent aux bergers ou étais l'enfant, Roi des juifs. "car nous avons vu son étoile en Orient se lever à L'est et nous sommes venus l'adorer". Tous ils prirent ensembles la direction lumineuse guidée par l'étoile polaire. Puis quand ils eurent vue l'enfant avec sa mère entourés de joseph avec son âne et un boeuf de l'étable, les mages se prosternèrent tous étonnés, lui offrirent trois présents : L'or, L'encens, et la Myrrhe. La naissance terrestre du MACHIACH YESHOUA "né sous une bonne étoile" se fête le 25 décembre, c'est le jour de la NATIVITÉ qui marque le solstice d'hiver, la fin de la plus longue nuit de l'Année. Bonne Fête à Tous !

Repost 0
Published by the visionnaire - dans Actualités
commenter cet article

Présentation

  • : the visionnaire
  •  the visionnaire
  • : Arts et Mystères initiatiques
  • Contact

Recherche