Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 juillet 2011 5 15 /07 /juillet /2011 17:50

la tombe de jim morrison

 

TRANSGRESSION

 

Sur les images diffusées d'une vidéo pas très nette, provenant d'une vieille cassette VHS, j'assiste à un étrange spectacle, celui d'un jeune homme, ceinturé d'une grosse boucle de métal style Concho-Belt (indiens NAVAHOS), vêtu d'une chemise blanche au col HIPPIE, arquée sur une paire de jambes nerveuses, moulé par un pantalon de cuir noir, le visage angélique bordé de cheveux en bouclettes, le regard halluciné, qui rentre dans une espèce de Transe hypnotique, débitant de sa bouche collée au micro de scène, des sortes de litanies sorties d'un poème mystique, puis poussant des cris d'animaux, tangue de tout son corps, comme un serpent pris d'ivresse, trépignant tel un clown rituel (KOYEMSHI), amplifiant ses déhanchements sur un rythme de Blues-électrique accompagné d'un son d'orgue baroque et des vibrations d'une guitare. Les percussions de la batterie s'intensifient, le fantaisiste chanteur titube et tombe alors de tout son plat comme raide mort sur le devant d'une scène à l'éclairage plus que douteuse. Ce comédien "assassiné" c'est le chanteur Américain JIM (JAMES DOUGLAS) MORRISON (1943-1971) star du ROCK-PSYCHÉDÉLIQUE des Années 60, leader du groupe Pop-Rock : THE DOORS (les portes). Le quarantième "anniversaire" de sa mort était fêté le Dimanche 3 juillet 2011, au pied de sa tombe (6ème division, rangée 2, allée 5)  protégée et entourée de barrières, par ses fans et adorateurs, les curieux et pèlerins du Monde entier, en face de sa stèle où est gravée en dessous de son nom, l'épitaphe (en Grec) suivante : KATA TON DAIMONA EAYTOY (en suivant son propre démon, ou, fidèle à son propre démon), "démon comme destin, conscience intérieure", (son buste sculpté fut volé en 1988). C'est l'une des sépultures les plus visitées de PARIS au cimetière du Père Lachaise (20ème Arrondissement). Cet Artiste étrange s'étant auto-proclamé ROI-LÉZARD, (animal Totem de pouvoir chez certaines Tribus d'indiens "d'Amérique"), s'identifiait à cette divinité païenne, un esprit Titulaire enseignant la manière de constituée des réalités futures au moyen du rêve, il le glorifie dans un de ses poèmes musical : CELEBRATION OF THE LIZARD (3ème album 1968). extrait :"quelques hors-la-loi vivaient au bord du lac, la fille du pasteur est amoureuse du serpent qui vit dans un puits au bord de la route, réveille-toi, petite fille ! Nous sommes presque arrivés. Soleil, soleil, soleil, brûle, brûle, brûle, lune, lune, lune, je te prendrai, bientôt, bientôt, bientôt. Je suis le roi lézard, je peux tout." il faut revenir à un choc survenu dans son enfance, pour comprendre cette curieuse inclinaison pour la religion des Amérindiens. il assiste très jeune (quatre ans) à un accident insolite, l'agonies et la morts de plusieurs indiens dans une collision d'automobiles aux bors d'une route. Un vieil indien expire en le regardent. L'enfant resent alors, l'Âme du vieil homme se lancer et s'introduire dans son esprit. "tous les enfants sont fous" écrit-il dans THE END (1966-1967) un texte de son premier disque. Cette obsession, le mènera au désordre du chaos cérébral, à la recherche de l'impensable d'où il écrit : "il y a le connu et il y a l'inconnu. Entre les deux, il y a la porte et c'est cela que je veux être." La porte du Trip de la transgression totale, la désintégration idolâtré de son être. Un destin foudroyant pour celui qui est née à MELBOURNE, sur la Côte-Est de la FLORIDE, au États-Unis d'Amérique, et qui deviens rapidement un jeune garçon instable au comportement asocial et dangereux. Passer l'enfance, vient le lycée. il s'adonne aux romans et oeuvres de la Beat-Génération, dont ceux de JACK KEROUAC (1922-1969). Puis écrit et se nourrit de poésie. Exemple et extrait d'une de sa production bizzard titrée "LES LATITUDES DU CHEVAL : France d'abord, nogales rodéo. Passe la frontière. Terre d'éternelle adolescence. qualité unique de désespoir. N'importe où sur le périmètre. Message des faubourgs, nous appelant chez nous, ceci est l'espace réservé d'un nouvel Ordre." il étudie l'intéressant et redoutable écrit de l'anthropologue Français GUSTAVE LE BON (1841-1931) : "La psychologie des foules (1895). il se passionne pour le philosophe Allemand FRIEDRICH WILHELM NIEZSCHE (1844-1900), s'intègre à l'université de Californie à LOS ANGELES (les Anges). il commence à consommé des drogues psychoactives. En 1965, il crée avec trois de ses amis le groupe de ROCK qui vas marqué profondément l'histoire de cette musique. Son succès survient assez rapidement et acquiert une grande notoriété. Jim Morrison y développe un charisme incroyable, multiplie les conquêtes féminines autant que les scandales, les procès avec la justice (ivresse publics, outrage à la pudeur, obscénité, blasphème, etc..). Sa provocation est sans bornes comme sa violence physique et verbale. il veut être un éveilleur de vie, qui conduit par son ivresse à l'éclatement des conventions sociales, la libération des esprits dormants dans les profondeurs des eaux, par la sauvagerie extatique et effrayante des forces reptiliennes de la nuit originelle des abysses Psychiques. il est une sorte de DIONYSOS (le nocturne née de l'éclair de ZEUS et de l'humaine SÉMÉLÉ) frénétique et fou. Un Dieu mourant d'ivresse. il entretien une relation amoureuse avec PATRICIA KENNEALY (tête de loup) une sorcière d'origine irlandaise, critique et journaliste, Grande Prêtresse de la WICCA une religion des sabbats Antiques, une magicienne au néo-paganiste luciférien. Lui qui avait dit : "je crois que le serpent incarne tout ce dont on a peur", embrasse les forces des ténèbres et vampirise la peur subconsciente qui circule dans ses veines serpentines : L'INCONNU, pour contracté un mariage "celtique" néo-pseudo-Traditionnel et clouer sa liberté folle sur le sang (cérémonie sanglante) d'une idylle pathétique et méphistophélique. ils se marièrent en 1970, mais n'eurent pas beaucoup d'enfants (lézardeaux ou biablotins ?) car la Dame maléfique décida d'avorter dans un pacte consenti avec l'homme-lézard, lui le chaman du Rock au regard fixe qui s'est vanté d'avoir absorber jusqu'à deux-cents fois du LSD synthétisé (acide lysergique diéthylamide), un dérivé de composés issus de l'ergot de Seigle, un champignon et parasite du céréale, un psychotrope puissant utilisé par les sorcières du Moyen-Âge, dans la composition de leurs philtres et potions magiques, la pommade du Bouc ou l'onguent visqueux des carabosses aux pattes de lézard, des infusions d'herbes et de racines de mandragore (RACHEL) ou Serag-al-cothrob (chandelle du cornu), la pomme d'amour du lys belladone, le DUDAÏM biblique (BERESHIT 30:14-16 CANTIQUE DE SALOMON 7:11-14) mariné avec des peaux de crapaud (la peau et les pustules de ces batraciens sécrètent une toxine hallucinatoire de type Alcoloide indolique ou Bufoténine) dans les eaux noires de leurs chaudrons d'acier infernal, avant de s'envoler à la ronde dans les airs, pendant leurs orgies de pleine lune, seule échappatoire à leurs tâches ménagères. Les DOORS continuent d'avancer, mais après les incidents survenus lors du concert de Miami (eau douce, des indiens Tequesta) en 1969, Jim Morrison est condamné à huit mois de prison en Amérique pour outrage à la pudeur et interdiction de jouer dans plus de 24 états. La cervelle grillée et gavée d'alcool à cannabis, le chanteur à la réputation sulfureuse sort avec son groupe un cinquième album (MORRISON HOTEL, 1970), et s'engage contre la dégradation de l'environnement (sic !) puis un sixième (LA WOMAN, 1971). Las de tous ces excès, malade, en rupture avec ses musiciens, il s'enfuit avec sa compagne de toujours, la très réservée et junkie PAMELA SUSAN COURSON (1946-1974), loin des rêveries écaillé de l'esprit du PEYOTL cactus (mescaline), en FRANCE à PARIS. Devenus obèse, le poète-éthylique est retrouvé mort dans la baignoire de son appartement parisien le 3 juillet 1971 au matin. il a disparu comme il l'avais prédit : "Les abords de la ville sont dangereux, chevauche la grand' route du roi lézard, scènes étranges au fond de la mine d'or, chevauche la grand' route Baby, chevauche le serpent, chevauche le serpent, jusqu'au lac, le lac primordial, le serpent est long, sept miles, chevauche le serpent, il est vieux, et sa peau est froide. (THE END) il avait 27 ans et sera enterré le 7 juillet 1971 dans l'anonymat total en présence de 5 personnes seulement.. Le chaman Rock-Star mondialement connue est mort d'une crise cardiaque, "mordu" par KOLOWISI le serpent noir et cornu des indiens PUEBLO, projeté sur la route glaciale de son auto-déité : Le lézard rêveur. Quarante Années après, il continue de fasciner et d'alimenter par son mystère, la grande légende du Rock. Des cultes aux formes bizarres lui sont dédié sur toute la Terre. Son groupe THE DOORS enregistre deux album après sa disparition (OTHER VOICES 1971 et FULL CIRCLE 1972), Pamela Susan COURSON succombera à une overdose d'héroïne 3 ans après sa mort en 1974. Patricia KENNEALY vit toujours aux États-Unies, où elle est l'auteur d'une saga littéraire de sciences-fictions (THE KELTIAD), et proche ou membre de L'ordo Supremus Militaris Templi Hierosolymitani (OSMTH), un ordre spirituel Néo-Templier. Les DOORS ont vendus plus de 135 millions de disques de part le Monde.

Repost 0
Published by the visionnaire - dans Actualités
commenter cet article
11 juin 2011 6 11 /06 /juin /2011 16:30

 ratha yatra 20112

 

LA PARADE

 

La Fête du seigneur JAGANNÂTHA, réunira à PARIS comme chaque Année depuis 20 Ans, les différentes communautés Hindoues installées dans la capital, le 03 juillet 2011. Le RATHA-YATRA, festival des chars, fêter le deuxième jours du Mois lunaire (juin-juillet), attirent des Millions de fidèles à PURÎ (Orissa), une des quatre villes sainte (Côte-Est) de L'INDE (et dans une trentaine de capital du Monde), par dix jours de festivités, tout les Ans, oû sont tirés par des milliers de fervents, les chars sacrés, hors du Temple de JAGANNÂTHA (jagannath) véritable sanctuaire sacré batie au XIIème siècle haut de ses 65 mètres de pierres dont le coeur abrite la BRAHNAPADÂRTHA (une substance Divine et mystérieuse), les émanations de VISHNU (Hari-Vishnou), l'océan du ciel, l'immuabilité du bleu de l'infinie, le Soi de tous les êtres, incarnés dans trois idoles en bois peints, corps physique de ces Dieux du panthéon de la Mythologie Hindouiste. JAGANNÂTHA (JAGAT l'univers, NÂTA le seigneur) est une forme descendue (AVATAR) de la Divinité suprême et adorée (PUJA), KRISHNA (sanskrit : bleu-noir) huitième incarnation de SHRI VISHNU, héros et conducteur du char du Prince ARJUNA (fils du Dieu INDRA) dans la guerre du MAHÂBHÂRATA, l'épopée guerrière  de la Dynastie BHARATA, le grand poème indien (9ème siècle avant J.C) dont la fin marque le début du KALI-YUGA (l'Âge sombre). SHRI KRISHNA chef de la tribu des YADAVA, qui livre son enseignement des YOGAS et de la grâce libératrice du renoncement dans le sixième livre du MAHÂBHÂRATA : la BHAGAVAD-GITÂ (chant du bienheureux seigneur), est devenu l'instructeur Universel des Mondes dans le Texte du BHÂGAVATA-PURÂNA (1150 siècle avant J.C). il se multiplie sur Terre dans la forme élémentaire de JAGANNÂTHA lors de cette fête singulière, la RATHA (char) YATRA (procession). La première Déité à sortir du Temple est BALABHADRA (Balarâma) son frère Aîné (8ème AVATAR de VISHNU) au visage blanc (LUNE), sur son char victorieux TAGADHWAJÂ à 14 roue représentant le jours des 14 Âges du monde (MANVANTARA), les 14 législateurs de l'époque Védique (les rayons sont les principes souverains et moraux qui régissent le Monde et les Dieux (le VÉDA, 2000 ans Avant J.C), les sept Mondes (14 plans) supérieurs et inférieurs (les deux parties dualiste de BRAHMÂ et de sa SARASVATÎ après leurs mûrissements dans l'oeuf d'OR cosmique : L'HIRANYAGARBHA), mais aussi les 14 ans d'exil du Prince RÂMA, 7ème AVATAR de VISHNU et héros du RÂMÂYANA (II ème siècle Avant J.C). En deuxième sortie, JAGANNÂTHA "lui-même", le visage noir (LUNE noire), la nuit du repentir, les ténèbres Originelle, sur son char victorieux NANDIGHOSA aux 16 roues, symbolisant les 16 composants secrets de la peinture de ses yeux, et enfin la troisième sortie, SUBHADRA (Subhadradevi) sa soeur, le visage jaune, couleur émanée de RÛRYA, le soleil, père de MANU (premier homme de l'humanité), le disque en OR et l'arme solaire de SHRI VISHNU ("Dieu" du Temps) le SUDHDARSHAN CHAKRA (Sudarshana) aux six-mille rayons (les destinées) qui rétablira l'Âge d'OR (KRITA-YUGA, la délivrance ultime, dissipant les ténèbres de l'ignorance sur tous les Mondes), sur son char victorieux à douze roues, les 12 mois de l'Année lunaires  de CHAÏTRA à PHÂLGUN et les douze mois solaires et saisonnier de MESH à MEEN (calendrier et division du temps Traditionnel). Ces roues (chakras) peuvent posséder 14 rayons qui représentent, le cours du temps, le cycle cosmique (KALPA) de l'horloge KARMIQUE avec ses heures et minutes. Ces trois chars de 100 mètres de long, de 16 à 19 mètres de hauts, d'une dizaine de Tonnes sont tirés à la force des bras, à l'aide de longues cordes, par les pèlerins dévots, qui tentent de laver les péchés du monde et les leurs, par la souffrance et l'effort engendré, sous une chaleur de plomb (46°) debout sur une route de quatre Km de longueur, vers la demeure d'enfance de SHRI KRISHNA à VRINDAVAN sa ville natal, pour une purification rituelle, un bain pour les trois idoles (19 juin). La procession marque le pèlerinage du début de la Mousson. Les chars de bois sont décorés de draperies et drapeaux très flash, de cloches en cuivre, de miroirs brillants, dirigés par des conducteurs (SARATHIS) puis gardés par des prêtres (PANDITS) armés de bâtons, (leurs accès étant interdits aux non-hindoues), avancent lentement sous les chants de dévotions aux sons des trompettes, aux pas de danses effrénées, encadrés d'une assemblée de BRAHMANAS, une foule furieuse en transe mystique ! A paris en FRANCE, un char de 3 tonnes et haut de 12 mètres seras tiré, aussi à mains nues, de la place STALINGRAD (19ème arrondissement) jusqu'à CHÂTELET (1er arrondissement) sur la place de la fontaine des innocents (LES HALLES) où seront distribués gratuitement des Milliers de repas végétarien (PRASAD) à toutes personnes pendant les nombreux concerts de musiques et de chants traditionnels indiens de cette fête très colorée qui s'annonce !

 

l'inde éternelle, Ensemble traditionnel de l'ORISSA, Label : ARION 1975 france

LP ensemble traditionnel de L'ORISSA.   Label : ARION 1975 paris

Repost 0
Published by the visionnaire - dans Actualités
commenter cet article
7 mai 2011 6 07 /05 /mai /2011 14:48

jeanne d'arc

 

LA VICTOIRE

 

La Fête de SAINTE Jeanne D'ARC (1412-1431) l' héroïque femme du Peuple de FRANCE, marquée le 8 Mai, rend hommage à la vaillante Demoiselle, soldat politique, chrétienne et Catholique. Née au village de Domrémy (VOSGES 88, alors Duché de LORRAINE), la petite paysanne baptisée, entend par des visions prophétiques et divines à l'age de 13 ans et ce pendant trois Années, la voix de l'Archange SAINT-MICHEL (le frère de LUCIFER), l'épée de la milice du Ciel, protecteur de la FRANCE, qui lui présente les voix célestes de Sainte CATHERINE D'ALEXANDRIE (290-310), la décapiter au coeur pure, suppliciée aux quatre roues, Patronne (protectrice) des meuniers, des étudiants (école d'Alexandrie, EGYPTE) dont le corps fut transporté par des Anges sur le Mont SINAÏ (Monastère de la transfiguration, Mont Sainte CATHERINE), puis celle de Sainte MARGUERITE (Marina) D'ANTIOCHE (275-307) (TURQUIE), la perle qui éventre le Dragon, Patronne des Maçons et des femmes enceintes. Ces triples voix lui révèle sa mission commandé par le souverain du ciel : Sauver le Royaume de FRANCE de l'invasion des troupes Anglaise, et convaincre le Dauphin CHARLES VII (1403-1461) fils d'Élisabeth de BAVIÈRE (isabeau) de lui donner autorité sur les Seigneuries et Capitaines de l'Armée Royal, afin d'écraser l'envahisseur et d'établir son sacrement pour la Royauté Universelle du CHRIST Roi des Francs. La fin du Moyen-Age est proche. Jeanne entend cet appel divin dans le jardin, de son père (Genèse 3:10) jacques D'ARC mari d'Isabelle de VOUTHON (ROMÉE) un couple de paysans aisés, ou parfois du côté "droit" de l'église de son village, en-dessous de l'Arbre des Dames (fées). Elle, la petite bergère, devient l'Amazone de la FRANCE libre, en pleine seconde guerre de Cent Ans (1328), alors que le pays est ravagé par les guerres et les pillages, elle consacre sa virginité guidée par les Saintes voix, protégée par D., elle rentre en contacte avec le Capitaine de VAUCOULEURS (LORRAINE 55) Robert de BAUDRICOURT, qui lui fournit une escorte pour rencontré le Dauphin, à CHINON (INDRE-ET-LOIRE 37). Ceci fait, Jehanne (D. à fait grâce) prend la tête d'une Armée et pulvérise les troupes ennemies  du Roy HENRI VI d'Angleterre (1421-1471) fils de Catherine de VALOIS (1401-1437), délivre la ville d'ORLÉANS (LOIRET 45) (fêtes johanniques) le 8 mai 1429. Toute l' EUROPE y voit un miracle. Elle devient la Pucelle d'Orléans, cette chef de guerre, Sainte de la Patrie (Exode 20:12) brandissant son étendard sacré avant le pas de charge, une bannière faite d'un champs semés de fleurs de l'YS, oû les deux Archanges, Saint MICHEL tenant une épée et Saint GABRIEL pinçant un LYS, se positionnent entre l'image du seigneur tenant le Monde sur un ciel blanc (drapeau royal). Au côté était inscrit la devise de la Dame aux voix : JHESUS MARIA. Jeanne, fille de D., grande libératrice de la FRANCE, continue ses victoires sur MELUN (SEINE-ET-MARNE 77), BEAUGENCY et PATAY (LOIRET 45), LA CHARITÉ-SUR-LOIRE (NIÈVRE 58), TROYES (AUBE 10) etc...Elle fait sacré ROY de FRANCE, CHARLES  VII en la ville de REIMS (MARNE 51) le 17 juillet 1429. Mais elle échoue devant PARIS (75) puis trahie durant le siège de COMPIÈGNE (OISE 60) et tombe aux mains des hommes du Duc de Bourgogne Philippe LE BON (1396-1467), la livrant pour la somme de 10.000 livres aux Anglais qui la donne au traître belliqueux, l'Evêque de Beauvais Pierre CAUCHON (1371-1442). Elle passe 1 An en prison. Elle est accusée de sorcellerie hérétique devant un tribunal ecclésiastique. En noble mystique, jeanne prouve sa fidélité à D., sa conduite exemplaire au sein de l'Armée. Emprisonnée et maltraitée pendant 3 mois, elle est finalement condamnée au bûcher pour Apostasie démoniaque pour avoir porter des habits d'hommes. La courageuse guerrière de D. est brûler vive devant une foule horrifiée en la ville de ROUAN (SEINE-MARITIME 76) le 30 Mai 1431 sur la place du vieux-marché. Avant de rendre son esprit, elle s'écria dans sa Passion :" Saint-Michel ! Sainte Marguerite, Sainte Catherine, mes voix ne m'ont pas menti ! ma mission était de D. ! jésus, jésus". Elle avait 19 ans. Aux millieux et parmis ces cendres, son coeur resta intact et fut jeté dans la SEINE. Le Roy CHARLES VII mettra fin à la guerre de Cent Ans après la victoire Française, la dernière bataille de CASTILLON (GIRONDE 33) le 17 juillet 1453. A la demande de la mère de jeanne et de ses frères, Pierre, Jean et du PAPE CALIXTE III (1378-1458), son procès est étudier (plus de 2000 pages) puis déclarer "nuls, non avenus, sans valeur ni effet". Elle est réhabilitée 25 ans plus tard, le 7 juillet 1456. Quatre siècles après sa mort, elle est béatifiée en 1909 puis Canonisée le 16 Mai 1920  par l'Église CATHOLIQUE ROMAINE sous l'autorité du PAPE BENOÎT XV, elle est patronne des soldats, le 24 juin de cette même Année est votée la Fête Nationale de jeanne D'ARC par la chambre des députés et exécutée comme Loi d'état le 10 juillet 1920. La Sainteté comme forme suprême de la Sagesse, à celle qui a lutter pour sa foi Catholique (universelle) et sa Patrie, unifié la Nation FRANÇAISE fille Aînée de l'Église. la mémoire de  jeanne, Seconde patronne de la France est  célébrée religieusement le 30 Mai. Le 8 Mai c'est aussi la fête de la VICTOIRE, l'armistice de la seconde guerre mondial (1939-1945).

 

jeanne d'arc

 

"La pitié qui était au Royaume de France"

Repost 0
Published by the visionnaire - dans Actualités
commenter cet article
2 février 2011 3 02 /02 /février /2011 15:11

Presentation at the Temple (Georgia, 12th c.)

TRADITION

 

Cette Fête catholique (Universel) institué et installée au Vème siècle à rome en 494 par le Pape GELASE Ier (492-496), commémore la purification (NIDDA) de la vierge MARIE (Myriam) de NAZARETH après ses relevailles et la présentation de son fils, le petit Rabbouni YESHOUA, au saint temple (BEIT HAMIKDASH) de Jérusalem, après sa circoncision (BRIT-MILAH) fêter le 1 janvier (7 jours suivant le Noël du 25 décembre). "Le huitième jours, l'enfant sera circoncis et sa mère restera encore 33 jours (66 pour une fille) à se purifier de son sang (HYPOPANTE), elle ne touchera aucune chose Sainte, elle n'ira point au sanctuaire (MICHKAN)." C'est la loi de MOÏSE. Les jours commence au coucher du soleil, le soir du calendrier lunaire, soit 40 jours après la naissance du fils de l'homme, MARIE apportera au sacrificateur (COHEN) à l'entrée de la tente d'assignation (OHEL MOED, KODESH), le temple, un agneau (son enfant JÉSUS) ou deux petits de colombes, (des tourterelles), si il est manquant, pour être purifier du flux de son sang par le sacrifice d'expiation selon la loi, car le déluge des eaux à durée 40 jours pour purifiée l'ancienne génération (NEPHILIMS, les géants du carnaval). Les tourterelles annoncent la venue du printemps, le renouveau temporel. MOÏSE (Moché "c'est que je l'ai tiré des eaux") le grand législateur est resté 40 jours et 40 nuits au mont SINAÏ (horeb en Egypte) pour assemblé les eaux d'en haut à celles d'en bas. Cela nous indique que l'intellect (NOÛS) qui a chuté du GAN ÉDEN stagne jusqu'au 40ème jours dans le corps, (cette prison matérielle déchue), avant d'en être souillée, puis enseignée à l'art du combat, sa lutte pour l'évasion hors de ce monde impie, par l'action de grâce du lavement des eaux du temple : la ROUA'H HAKODESH du très-haut. A l'intérieur du saint temple était placer une MÉMORAH, le chandelier à sept branches, dont chacune ayant une lampe à huile sacrée, "Les CHANDELLES",  étaient embrasées en permanence. Celles-çi sont allumer le 2 février, (LATIN : Februarius Mensis "mois des purifications" Februa "purifié",  le dernier mois de l'ancienne Année romaine), lors des processions dans les églises, en l'honneur de l'annonce lumineuse au monde de la Sainte-rencontre du Seigneur NOZÔREEN sous les ailes de la CHEKHINA. il faut 40 semaine (en général) pour mener une grossesse à terme ce qui correspond au début du cycle lunaire de la révolution sidéral, la nouvelle lune (le 3). Cette planète alors cachée, véritable psychopompe des Âmes (NECHAMA), symbole du renouveau fécondable décorer de ses cratères, seras modeler en la traditionnelle crêpe ou galette de farine de froment, de blé noir, qu'on retournera dans une poêle chauffée au feu, en tenant une pièce d'or dans la main gauche pour tenter de réalisé son voeu le plus cher. Cette pièce d'or, un des trois présents des rois Mages venus de Perse, offert au petit-de-L'homme, a servi au paiement de la dîme, versée par les trois saintes personnes, aux lévites pour nourrir et entretenir le très saint temple. Dans celui-ci, Bâti réaliste de l'intellect divin, le couple à l'enfant étrange, vont' y rencontré SIMÉON le juste et ANNE (Hannah) la prophétesse, tous deux âgés par la sagesse, vont accueillir et reconnaître JÉSUS le seigneur du très-haut, première et nouvelle lumière révélée de la ROUA'H HAKODESH, qui les habitait.  ils annoncent alors, la terrible mission que devra effectuer l'enfant MACHIACH, pour le SALUT de l'univers. Bon appétit et bonne fête à tous.

 

 

LÉVITIQUE XV :1-20   LUC XI : 31   TRAITÉ BERAKHOTE   TALMUD NIDDA et MIKVAOTE (le Miqvé)   GENESE VI : 6-21   EXODE XXXIIIIV : 1-35   LÉVITIQUE XII   MIDRASH VAYIKRA section TAZRIA   La BIBLE de JERUSALEM   EXODE II : 10

Repost 0
Published by the visionnaire - dans Actualités
commenter cet article
24 décembre 2010 5 24 /12 /décembre /2010 18:23

l'enfant

 

L'ENFANT

 

MYRIAM, la Stella-maris (L'étoile de la mer) fille de HANNAH (la gracieuse) et de JOACHIM (D. à établi) était fiancée à YOSEF (D. ajoutera) de la maison de DAVID, charpentier, fut enceinte par l'émanation du ROUAH' HAKODESH, avant que yosef l'eu connut. Elle est visitée au sixième mois par l'archange GABRIEL, héros de HACHEM. De sa main droite il lui fit signe sur son ventre par la grâce et la présence du seigneur et lui dit : "SALUT MARIE, voici que tu concevras et enfanteras un fils et vous lui donnerez le nom de YESHOUA (jésus) pour que soit accompli l'émané éternel, (EMMANUEL D. est avec nous), du trône de david son père, celui que toute la matière terrestre attend pour connaître son salut, un grand règne qui n'aura pas de fin. MYRIAM dit à l'ange : "comment cela serait t'il puisque je ne connais pas d'homme? GABRIEL lui répondit : "L'esprit uniquement saint, viendra sur toi, puis la puissance de l'inconnaissable te couvrira de son ombre. C'est pourquoi l'être lumineux et parfaitement saint qui naîtra, sera appelé fils de tous les hommes, la connaissance diffusée. De peur, elle alla se cacher quelques mois chez sa cousine ELIZABETH épouse du prêtre ZACHARIE sans enfants. ELIZABETH lui fit part : "n'est pas peur du bruit dans ton ventre, voici, regarde le mien. il porte aussi un fils, son nom est YOHANAM (jean LE BAPTISTE). D. à fait grâce, je ne pouvais plus étant âgée, c'est un esprit du ciel qui me l'a accordée. MYRIAM eut encore peur et revient auprès de yosef qui devient son époux. Elle est MARIE. Mais voyant cela, son ventre arrondi, JOSEPH devenu, ne voulut pas la diffamer, lui proposa de rompre secrètement avec elle. Mais voici que l'archange GABRIEL entouré de son Armée lui apparut et dit : "joseph fils de DAVID, ne crains pas de prendre avec toi, MARIE ta femme, car l'enfant qu'elle à conçu vient du ROUAH' HAKODESH le plus haut. Joseph prit sa femme avec lui, mais il ne la connut point jusqu'à ce qu'elle eût enfanté. A l'époque, il parut un édit du roi (cesar) AUGUSTE, qui invitait tous les habitants de BETHLEHEM en judée à se faire recenser. Mais l'enfant que portait MARIE était illégitime face aux hommes. Joseph étais un homme sage et suivit l'enseignement secret de GABRIEL. Il monta accompagné de MARIE sur un âne, vers la judée dans la ville de DAVID, appelée BETHLEHEM car il était de la maison de DAVID , afin de se faire inscrire avec sa femme et le fils unique. En chemin, MARIE accoucha et enfanta son fils premier-né, au milieu d'une grotte qui servait d'étable pour les bergers. Elle prit l'enfant, l'emmaillota et le mit dans une mangeoire pleine de foin, car il n'y avait pas de place pour eux dans l'hôtellerie. Tout près d'eux, en jérusalem, des Mages venus d'orient demandèrent aux bergers ou étais l'enfant, Roi des juifs. "car nous avons vu son étoile en Orient se lever à L'est et nous sommes venus l'adorer". Tous ils prirent ensembles la direction lumineuse guidée par l'étoile polaire. Puis quand ils eurent vue l'enfant avec sa mère entourés de joseph avec son âne et un boeuf de l'étable, les mages se prosternèrent tous étonnés, lui offrirent trois présents : L'or, L'encens, et la Myrrhe. La naissance terrestre du MACHIACH YESHOUA "né sous une bonne étoile" se fête le 25 décembre, c'est le jour de la NATIVITÉ qui marque le solstice d'hiver, la fin de la plus longue nuit de l'Année. Bonne Fête à Tous !

Repost 0
Published by the visionnaire - dans Actualités
commenter cet article
1 décembre 2010 3 01 /12 /décembre /2010 21:09

hanouka

 

LA FÊTE DES LUMIÈRES

 

'HAG HA OURIM est une fête victorieuse de la lumière sur les ténèbres. elle est célébrée durant huit jours (dès le 25 ème jour du mois de KISLEV du calendrier hébreu civil) du 1 décembre 2010 au coucher du soleil. Dès la tombée de la nuit, (s'est le jour) à l'apparition des trois premières étoiles dans le ciel, on allume avec le SHAMASH (le serviteur du mont MORIAH), qui est la neuvième bougie centrale de l'arbre à huit branches la MÉNORAH HANOUKIA, la première HANOUKIOTES, de gauche à droite, tous les soirs, par ordre croissant jusqu'au 9 décembre inclus. Les flammes doivent brûler pendant une demi-heure face à la nuit. Les lumières sont placer à la fenêtre de son lieu de résidence, chaque maisons étant l'image du temple, pour que les passants voient le miracle célébrés. Cette fête (inauguration) fut instaurée vers 165 avant J.c (second temple). Le peuple hébreux était sous la domination grec d'ANTIOCHE IV ÉPIPHANE qui pilla et profana le temple de jérusalem, remplaça le CANDÉLABRE (MÉNORAH) par une statue de ZEUS (l'abomination de la désolation). Les syro-grecs persécutaient dans toute la judée, interdisant sous peine de mort d'étudier la TORAH, d'adorer et d'obéir aux commandements (les dix émanations, des dix doigts, des dix commandements) du roi de l'univers. Après des révoltes, et une guerre sans merci, contre l'oppresseur, l'armée de résistance juive, les MACCABÉES (HASMONÉENS) chassèrent les grecs du temple souillé. Ce fut la victoire contre l'envahisseur. Ils restaurèrent le temple et fabriquèrent une nouvelle MÉNORAH avec huit lances réunies et huit fonces en or (les vases). Pour l'allumer, ils ne retrouvèrent dans les ruines du temple, qu'une fiole d'huile d'olive intacte et consacrée, portant le sceau du grand-prête, toute juste suffisante pour brûler pendant une journée. Miraculeusement celle-ci brûlât dans le chandelier, huit jours durant sans s'éteindre, le temps d'en fabriquer d'autres. La MENORA HANOUKIA symbolise la valeur spirituelle et individuelle de l'âme des lumières. Faute de récipients remplis d'huile d'olive pure, des bougies à mèches de laine, peuvent être utilisées, aux couleurs de l'arc-en-ciel, signe de l'alliance après la destruction du déluge. Le dernier soir (jour), toutes les torches sont allumées. Elles sont la lumière blanche qui se réfracte en sept couleurs, les rayons de gloire qui ornaient MOCHÉ. La splendeur (HOD) de la huitième sfira descend en MALKHOUTH pour l'éclairer. Pendant toute la fête, les enfants jouent avec des toupies à quatre"faces" (SEVIRON) ou il est frappée quatre lettres hébraïque, les initiales NES-GADOL-HAYA-CHAM (un grand miracle eut lieu là), en dégustant des beignets frits à l'huile. Par ses feux, les vêtements voilés de la lumière divine illumine la connaissance au cœur de nos vie, où l'on récite ensemble, des louanges à l'être-unique.

 

GENÈSE I 3-5  EXODE 34:30  ECCLÉSIASTE 8:1  TALMUD YOMA 58b  TANAKH II CHRONIQUES 29,12  TALMUD. BABYLONE SHABBAT 21b  LE LIVRE DES MACCABÉES.

 

 

Menorah salvia judaica

 

MORIAH (SALVIA PALESTINAE) une espèce de sauge.

Repost 0
Published by the visionnaire - dans Actualités
commenter cet article

Présentation

  • : the visionnaire
  •  the visionnaire
  • : Arts et Mystères initiatiques
  • Contact

Recherche